Que vous soyez actuellement en activité, au chômage, ou plus largement en période de reconversion professionnelle, de nombreuses façons de financer votre formation peuvent vous être proposées. Et puisqu’elles diffèrent selon votre statut, votre contrat ou votre ancienneté, il convient de bien se renseigner sur vos droits à la formation, afin d’entreprendre un plan de formation sans mauvaise surprise.

LE DROIT À LA FORMATION, MODIFIÉ PAR LA « LOI AVENIR »

Tout d’abord, la « loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018 est entrée en application depuis le 1er janvier 2019, et modifie les modalités de financement des formations.

Par exemple, l’une des plus célèbres modalités du droit à la formation, le DIF (Droit Individuel à la Formation), disparait, au bénéfice du Compte Personnel de Formation (CPF). À noter toutefois que vous gardez la possibilité de mobiliser vos anciennes heures de DIF jusqu’à la fin de l’année 2020 sur le site moncompteformation.gouv.fr.

Notez bien cette adresse, car c’est aussi sur celle-là qu’il faudra créer un espace pour pouvoir bénéficier du CPF.

Les principaux financements existants :

  • Le CPF (Compte Personnel de Formation)
  • L’AIF de Pôle Emploi
  • Les FAF (Fonds d’Assurance Formation)

LE FINANCEMENT DE VOTRE FORMATION GRÂCE AU CPF :

Le CPF concerne à peu près tout le monde : les demandeurs d’emploi, les salariés ainsi que les indépendants. La grande différence avec le DIF, c’est que ce dernier était « crédité » en heures, alors que le CPF l’est maintenant en euros.

Dorénavant une personne active cumule 500€ sur son Compte Personnel de Formation. Ce montant crédité va jusqu’à 800€ pour les salariés les moins non qualifiés. Le montant maximal au bout de 10 ans est de 5000€ d’aide pour les actifs et de 8000€ pour les salariés non qualifiés.

Depuis novembre 2019 le CPF est utilisable par le biais d’un site dédié : Mon Compte Formation (il existe également une application mobile).

Toutes les formations proposées par U-Formation y sont répertoriées. Il vous suffit de sélectionner la formation  et d’envoyer une demande de financement directement via la plateforme.

En retour, nous validerons votre demande et vous pourrez finalement accepter pour valider votre entrée en formation (sous réserve de satisfaire aux pré-requis et de valider les tests d’entrée).

Il faut noter néanmoins que s’il est utilisable par tout salarié ou ancien salarié tout au long de sa vie, aucun crédit n’y est placé durant les périodes de chômage. Par conséquent, aucun crédit n’y figure non plus avant votre premier emploi.

Pour tout savoir sur le CPF, rendez-vous sur service-public.fr.

FINANCER VOTRE FORMATION AVEC PÔLE EMPLOI :

Peut-être votre CPF est-il vide ou ne contient-il pas assez de crédits pour envisager le financement d’une formation. Pas de panique, si tel est le cas tournez-vous vers votre conseiller Pôle Emploi.

Si vous êtes demandeur d’emploi, pôle emploi vous accompagne dans votre projet de formation. Chaque conseiller a toutefois ses propres méthodes d’accompagnement et la politique de prise en charge varie donc d’une agence et d’une région à l’autre.

Toutefois, votre projet professionnel et votre motivation restent les éléments clés pour augmenter vos chances de voir votre demande de financement aboutir.

Pour obtenir un financement de formation par Pôle Emploi, il faut donc présenter votre projet à votre conseiller en charge de votre dossier.  Ce dernier doit être en adéquation avec votre activité ou celle que vous visez.

Il existe plusieurs aides possibles délivrées par Pôle Emploi :

  • L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) : sur certaines offres d’emploi, vous verrez affiché cet acronyme. Ce plan de formation vise à combler un écart entre vos compétences, et celles exigées par votre futur emploi ;
  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) : relativement similaire à l’AFPR, la POE va vous permettre de suivre une formation pour acquérir les compétences nécessaires à une offre. Surtout, il s’agit d’une formation individuelle et adaptée à votre profil. Par ailleurs, l’employeur sera tenu de vous embaucher à la suite de cette formation, à condition bien sûr que vous ayez atteint le niveau requis ;
  • L’Aide Individuelle à la Formation (AIF) : une aide financière qui couvre certaines formations non couvertes par d’autres dispositifs, et qui peut en outre compléter un CPF peu crédité ;

L’AIDE INDIVIDUELLE À LA FORMATION (AIF) 

Pôle Emploi utilise une plateforme dématérialisée appelée « Kairos », qui permet à l’école de transmettre un devis directement dans votre espace. Dès que vous l’aurez accepté, votre conseiller pourra le valider. Il est nécessaire dans le même temps de prendre rendez-vous avec lui pour argumenter votre besoin de formation et expliciter votre projet.

En résumé, pour l’AIF, il vous suffit de nous contacter votre numéro Pole Emploi pour que nous puissions saisir un devis qui démarrera la demande de financement de votre formation.

Chez U-Formation et pour la seule année 2019, 80% des demandes de financement via l’AIF de Pôle Emploi ont été validées…

FINANCER SA FORMATION AVEC LES FONDS D’ASSURANCE FORMATION (FAF)

Si vous êtes travailleur indépendant ou auto-entrepreneur, en fonction de la nature de votre activité, vous dépendez d’un des Fonds d’Assurance Formation (FAF). Ce dernier peut vous rembourser la totalité ou une partie du coût de votre formation.

Il existe trois FAF :

Le FIF PL qui s’adresse à tous les travailleurs indépendants qui agissent en entreprise individuelle ou tant que gérant majoritaire, et qui sont membres des professions libérales.

L’AGEFICE qui est le Fonds d’Assurance Formation (FAF) du Commerce, de l’Industrie et des Services.

Le FAFCEA apporte son aide aux activités artisanales.

Les solutions pour financer sa formation ne manquent pas !
 A chacun la sienne, en fonction de son statut.

Vous avez trouvé la formation de vos rêves, chez nous bien sûr !  Oui, mais voilà, comment la financer ?

Que vous soyez salarié, chef d’entreprise, étudiant, demandeur d’emploi ou simple particulier, il existe des solutions pour vous aider à financer tout ou partie de votre formation.

Attention : les informations fournies ci-dessous sont données à titre indicatif. Consultez systématiquement l’organisme financeur dont vous dépendez pour connaitre vos droits et les conditions de prise en charge en vigueur. Les organismes instructeurs des dispositifs présentés sont les seuls compétents pour décider de l’attribution des dispositifs décrits

Vous êtes :