Gagnez en efficacité : La règle des 45 minutes

Si la mémoire n’a pas de limite, retenez que la capacité de concentration est restreinte. Il n’est pas possible de faire 2 choses en même temps, sauf si l’une des tâches est automatique. C’est entre 10 heures et midi et entre 15 heures et 17 heures que les courbes de vigilances sont les plus hautes. En revanche la période 12-14 heures n’est pas la plus propice à la concentration, et il est inutile de chercher à effectuer des tâches nécessitant un lourd effort intellectuel durant cette période.

Par ailleurs, la capacité de concentration d’un individu ne passe pas 45 minutes.

Pour optimiser votre efficacité, vous pouvez ainsi fonctionner selon la règle des 45 minutes.

 

Cela suppose de se concentrer uniquement sur la tâche à accomplir pendant 45 minutes et à ne tolérer aucune interruption, les diverses sollicitations extérieures ralentissant votre productivité.

Durant les 15 minutes suivantes, vous pouvez vous accorder une pause.

Travailler de la sorte vous oblige à vous concentrer sur une seule tâche à la fois et à être à 100% de vos capacités sur votre activité.

Le fait d’avoir une deadline vous oblige à rassembler vos forces mentales sur une seule et même tâche durant un laps de temps ramassé.

Dès que vous saturez, passez à autre chose, quitte à faire quelques pas pour oxygéner votre cerveau.

Si vous ne parvenez pas à respecter cette règle des 45 minutes, fractionnez davantage votre temps et commencez par travailler de façon intensive sur des tranches de temps de 20 minutes.

La méthode est efficace à plus d’un titre car elle permet d’éviter la procrastination et de prendre conscience que l’on peut réaliser beaucoup de choses dans un délai somme toute assez restreint

Il est cependant clair que se réserver des plages de 45 minutes sans interruption, ni sollicitation n’est pas chose aisée au travail. Aussi, il peut être opportun d’arriver plus tôt à son travail pour avoir la possibilité de travailler seul le matin, sans aucune sollicitation extérieure.

Réservez donc vos premières heures de travail aux tâches intellectuelles qui nécessitent une forte attention et effectuez les tâches de moindre importance en fin de journée, ou à la pause déjeuner, lorsque l’attention se relâche.

Laisser un commentaire