intro1

L’introverti typique, on l’imagine en général timide, renfermé, secret. Il n’aime pas les gens et ne sait pas s’amuser, diront même certains. On lui préfère souvent la compagnie d’un extraverti boute-en-train, spontané et drôle. Mais cette caricature est trompeuse, soutient la psychologue Laurie Hawkes. Elle montre « qu’il existe des extravertis timides et des introvertis non timides, qui passent beaucoup de temps seuls non par inhibition ou par peur, mais par choix ». Les introvertis seraient donc tout sauf froids, mais plutôt sensibles, et « plus souvent doués pour les relations intimes que pour les relations superficielles ». Pour appuyer son propos, la psychologue convoque une multitude d’études de cas d’anonymes et de quelques introvertis célèbres. Tout comme Barack Obama, mère Teresa ou Gandhi, on peut être introverti et déborder de charisme, exercer des responsabilités et accepter de s’exposer à un large public. Leur force, c’est d’être à l’aise avec eux-mêmes, ce qui les rend plus sereins, plus réfléchis dans leurs décisions, plus profonds dans leurs relations, moins influençables, plus autonomes.

Or, dans notre culture qui valorise les forts caractères, les introvertis sont souvent relégués au second plan. Il est important que les introvertis manifestent leur fierté et fassent entendre leur voix.

Sans oublier qu’une personne sur deux serait partagée entre les deux styles, ou autrement dit « ambivertie ».

Dans notre société, être énergique, dynamique, flexible et sociable est un avantage. Mais avoir une personnalité moins expansive n’est pas un handicap pour autant. Les personnes introverties disposent de talents !

Qui sont les introvertis ?

  • Ils puisent de l’énergie dans leur monde intérieur ; ils doivent être seuls pour recharger leurs batteries. Ils ont régulièrement besoin de repos et ont du mal à être pressés par le temps ou tenus par les délais
  • Ils ont souvent les nerfs à fleur de peau. Ils détestent la lumière vive, les températures extrêmes et les bruits intenses. Même un bruit de fond peu les déranger.
  • Ils n’aiment pas être dérangés quand ils sont en pleine concentration. Ils préfèrent traiter une chose à la fois
  • Ils sont capables de prêter une oreille attentive et réfléchissent avant de parler. Ils préfèrent les entretiens profonds en tête à tête. Ils ont tendance à formuler les choses lentement et s’expriment plus facilement par écrit que par oral
  • Ils évitent le contact visuel quand ils parlent afin de pouvoir mieux se concentrer et regardent leur interlocuteur quand ils écoutent pour assimiler l’information. Ils ont souvent le visage impassible et paraissent dès lors distants
  • Ils ont une bonne mémoire à long terme. Ils ont des difficultés à assimiler rapidement des informations mais, lorsqu’ils ont acquis quelque chose, ils ne l’oublient pas de sitôt

Et vous, êtes-vous introverti ?

 intro2

Vous perdez souvent vos moyens dans les groupes et avec des gens que vous ne connaissez pas bien ? 

  • Vous trouvez que les conversations vont souvent trop vite pour vous ?
    Vous êtes souvent dépassé par ce qui est dit, et ne trouvez pas assez vite quoi dire ?
    Du coup vous restez silencieux, transparent ?
  • Vous vous sentez rapidement fatigué(e) dans les groupes et ne tenez généralement pas très longtemps dans les soirées?
  • Vous avez l’impression de vivre beaucoup dans votre tête, de tout analyser, de tout ressasser et aimeriez un peu plus profiter de l’instant présent ?
  • On vous conseille souvent d’être plus visible, plus gai, plus cool et en avez par-dessus la tête de ces « conseils » qui vous pourrissent la vie ?
  • Vous aimeriez avoir plus de facilités à aller vers les autres,
    à entamer et entretenir une conversation,
    à participer dans les groupes (entre amis, collègues, ou dans les réunions professionnelles) ?
  • Et moins vous prendre la tête sans cesse sur ce que pensent les autres, ou l’image que vous renvoyez ?

 

Les introvertis ont beaucoup à offrir : leur talent leur permet d’analyser des sujets en profondeur et de comprendre de façon limpide les conséquences de certains changements pour l’ensemble des parties concernées, ils ont une bonne capacité d’observation et réfléchissent souvent hors des cadres établis, ils ont le courage de prendre des décisions moins populaires et la force de faire tourner le monde un peu moins vite.

intro3

 

La puissance de l’Introversion en 3 phrases :

Ne vous attendez pas à parler de tout et de rien avec un introverti. Les conversations profondes sont plus à son goût.

Quand un introverti se détend. Son cerveau se branche sur son monde intérieur.

Les réunions sont un défi pour les introvertis. Il suffit d’oser demander plus de temps de réflexion….

 

Conseils de survie pour l’introverti

  1. Veiller à dormir suffisamment : Doués d’un cerveau hyper actif et sensibles aux facteurs environnants, les introvertis doivent souvent faire face à des problèmes de sommeil. Des rideaux occultants et des bouchons d’oreilles peuvent y remédier de même qu’un rituel de détente au coucher

 

  1. Exigez moins de vous- même :Autorisez-vous par exemple à passer en coup de vent une fête ou contentez-vous de regarder les autres. Y prendre part représente ainsi un moins grand défi.

 

  1. Exploitez vos points forts : Les introvertis sont capables de prêter une oreille attentive. Cela tombe bien, nombreux sont ceux qui recherchent un confident. S’ils attendent une réaction de votre part, commencez par reprendre leurs propos, vous gagnerez du temps et donnerez l’impression d’être concerné.

 

  1. . Gérer le timing: La stratégie de la synthèse est un bon moyen de gagner du temps de réflexion. Si vous ne savez vraiment pas quoi répondre, dites que vous allez réfléchir ai problème et communiquerez ultérieurement votre avis. Si vous souhaitez revenir sur un sujet déjà bouclé, commencez par dire : « je souhaiterai ajouter quelque chose à ce qui vient d’être dit » Ainsi, tout le monde saura d’emblée que vous êtes conscient d’être hors timing.

 

Comment obtenir l’attention que l’on mérite sur son lieu de travail quand on est introverti ?

 

  • Plongez au cœur du sujet : Les introvertis ont tendance à se contenter d’écouter lors des réunions. Ils réfléchissent à ce qui est dit et ne réagissent que plus tard, parfois même après la réunion.

Essayez néanmoins d’entrer dans la discussion afin d’être plus visible. Penchez-vous légèrement en avant, levez la main, citez le nom d’un collègue qui parle beaucoup. Parlez d’une voix intelligible.

Et ce dès le début, pour vaincre votre angoisse. Préparez vous à la réunion ou notez quelques questions que vous pourriez poser. C’est plus facile que d’improviser

 

  • Montrez que vous êtes là :Les introvertis n’aimant pas être sous les feux de la rampe, ils ont tendance à affirmer que leur prestation est le fruit du travail de toute l’équipe.

Mais il importe de recevoir la reconnaissance que l’on mérite. N’hésitez pas à dire « je » au lieu de « nous »

Cherchez des manières « douces » de montrer aux autres vos réalisations. Vous pouvez par exemple lancer un bulletin d’information propre à votre département et le diffuser régulièrement, même aux personnes haut placées.

 

  • Ayez confiance en vos qualités : Les introvertis sont souvent très performants lors des discussions en tête à tête. Essayez donc d’avoir régulièrement des entretiens seul à seul avec votre patron. Cela profitera à la relation. Vous pourrez ainsi montrer quelle est votre contribution au sein de l’entreprise et comprendre quoi faire en plus. N’hésitez pas à aller déjeuner ou à prendre un café avec un collègue sympathique. Renforcez ensuite le lien en maintenant le contact et en échangeant des idées et des informations

 

Vous n’êtes pas condamné(e) à vous sentir mal à l’aise dans les groupes, dans les réunions,
Pas condamné(e) non plus à vous sentir mal à l’aise avec les personnes qui en imposent ou parlent beaucoup,
Ou à être dépassé dans les discussions qui vont trop vite.

 

En conclusion :

Vous pouvez apprendre à respecter votre nature introvertie, et en faire votre force.

 

Savoir écouter. Avoir de l’empathie.
C’est une force extraordinaire dans les discussions, pour se faire des amis, être apprécié…
Le meilleur moyen d’être à l’aise dans les groupes et les discussions : c’est d’être soi-même.

Pleinement.
Et d’utiliser dans sa manière de communiquer les atouts que l’on possède NATURELLEMENT.

intro4