POISSON

Attention, se plaire ou plaire aux autres ? A qui est-ce que je plais quand je me plais ?

Dans une société hautement médiatisée, la pression extérieure est permanente, si proche du formatage. Et qu’on le veuille ou non, on peut vite se conformer aux normes ambiantes.

Toutes les femmes doivent-elles rentrer dans une taille 38 pour se plaire ? Tous les hommes doivent-ils êtres taillés comme des lutteurs gréco-romains pour se sentir bien dans leur peau ? Non bien sûr.

Mais ils sont nombreux à dépenser une énergie folle afin de coller au diktat des normes extérieures d’autant plus insidieuses qu’on se les imprime très facilement dans le cerveau, juste en regardant les pubs et la télé.

Chaque société, chaque tranche d’âge a ses codes, et s’adapter implique aussi de les intégrer. Mais en faire le but de son existence : Non !

C’est ce dépersonnaliser. C’est surtout s’infliger un traitement bien inhumain : au lieu de trouver votre force en vous-même, vous vous excentrez, vous transformant, car c’est un éternel recommencement. Rien n’est plus changeant que la mode.

Grandir exige de se confronter à ses différences. De les Assumer. Et de se Libérer, car vous n’êtes pas libre quand vous vous conformez.

Vous vivez hors de vous-même.

Alors choisissez le juste milieu entre l’imperméabilité et l’éponge : soyez- vous, avec vos envies, besoins, souhaits, rêves, faiblesses, forces, désirs, indifférences !