«  Etre plus forts Ensemble »

we can do it

En France, nous avons une vision très latine de l’équipe. Nous pensons souvent que le chef fait tout et que tout dépend de lui.

Nous avons peur de prendre des initiatives et nous avons une piètre image du leadership.

 

Pour les latins, un leader est proche de la notion du « chef »

Le « chef a toujours raison » est un adage qui illustre notre manière de considérer « le patron ». Il va faciliter les choses au lieu d’imposer.

Il va créer de la fluidité, résoudre les difficultés.

Une grande partie de son énergie lui sert à rendre le travail des autres plus performant.

 

C’est aussi celui qui fait le plus de bruit, en impose et fait des effets de manches. Il ne sait pas souvent écouter et d’ailleurs, ce n’est pas l’image qu’on a de lui.

 

Pourtant, il existe une autre vision, moins hiérarchique et plus orientée «  Gestion de projet » qui provient de la culture Anglo-saxonne.

 

Pour  nos voisins anglais et américains en particulier, le bon leader n’est pas celui qui décide seul.

C’est celui qui va savoir détecter les talents, les honorer, s’en servir intelligemment au profit de l’équipe. Il va souvent décider à plusieurs ou au moins glaner les opinions, puis trancher souvent pour se rapprocher d’un consensus.

 

  • Il va faciliter les choses au lieu d’imposer
  • Il va créer de la fluidité, résoudre des difficultés

 

On observe que dans les équipes françaises, il y a des leaders qui s’ignorent : ce sont ceux vers qui on se tourne en cas de difficulté. Ils ont tendance à encourager et savoir aider les autres à résoudre les problèmes.

Ils font preuve d’une grande intelligence relationnelle avant d’être les meilleurs techniciens. Ils facilitent les échanges au sein des équipes, et ce sont souvent eux que l’on voit monter en responsabilité.

 

Le leader à l’anglo saxonne, c’est celui qui facilite, qui aide, qui valorise les autres et grandit grâce aux résultats de son groupe.

 

Il n’est ni écrasant, ni difficile d’accès car il a compris qu’une équipe qui fonctionne, communique aisément rapidement et sans complexes. Il encourage donc cela.

Il sait aussi déléguer pour augmenter l’efficacité commune et se garder du temps pour motiver ses troupes, écouter leurs idées et les stimuler.

Il va souvent avoir un rôle stratégique aussi, c’est-à-dire qu’il va penser en se projetant plus loin dans le futur pour organiser les efforts de l’équipe à bon escient.

 

CONSEILS

  • Si vous êtes manager: tentez ces méthodes qui portent leurs fruits

 

  • Si vous ne l’êtes pas, vous pouvez manager votre manager, en lui donnant envie de faciliter la communication. En créant de la transparence, de la franchise, en étant juste vous-même, tout en restant diplomate, vous pouvez même l’aider à assumer son rôle.

 

 

  • Vous pouvez aussi vous former aux techniques de la gestion de projet qui impliquent ces principes

Et si vous aimez accompagner les autres, stimuler leur inventivité et la résolution des problèmes