Bonne nouvelle en 2020 on arrête les Bonnes Résolutions !

postit

Les bonnes résolutions sont presque impossibles à tenir. Et si on arrêtait avec ce principe pour tenter à la place de nouvelles méthodes pour évoluer ?

Comme chaque année, le mois de décembre rime avec bilan de l’année passée. Le mois de janvier, lui, encourage aux changements. Enfin, nuance, il encourage surtout aux bonnes résolutions.

Bonnes résolutions 2019 : attendre une date ronde pour évoluer ne changera rien

Décider de changer à une date précise donne souvent l’impression qu’on développera d’ici là la force nécessaire pour évoluer. Ou bien ça rassure, parce que ça tombe pile.

Cette stratégie comporte deux défauts majeurs.

Le premier est que cela empêche d’aller de l’avant avant cette fameuse date.

Non, vous n’allez pas devenir le soir du Nouvel An une nouvelle personne capable de choses extraordinaires.

 

Le second est que cela encourage à croire que parce que la date est ronde, nous serons poussés par une motivation et force sans faille. Sauf que non, le premier janvier nous ne sommes pas grand-chose de plus que ce que nous étions quelques heures plus tôt, « l’an dernier »…

Pire : si on rate le coche et qu’on ne se lance finalement pas le premier jour de l’année, on sera tenté de se dire que c’est trop tard, il faut attendre l’année suivante avant de retenter son coup.

 

Alors comment faire ?

 

Cette année vous ne prendrez pas de bonnes résolutions. Non, vous ne ferez pas de sport trois fois par semaine, et, non, vous n’allez pas arrêter de procrastiner. En tout cas, pas du jour au lendemain. Pour la première fois en ce début d’année, vous allez reléguer vos bonnes résolutions aux oubliettes et sortir votre nouvelle arme secrète : les objectifs avec la Méthode SMART : des objectifs Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporels.

Résolutions et objectifs : quelle différence ?

Par nature, une bonne résolution existe pour pallier un problème. Vous fumez ? Bonne résolution : vous arrêtez. Seulement voilà, un seul tout petit écart de conduite vous emmène à la culpabilité qui vous emporte comme un tsunami. Exemple : à un dîner entre amis, vous dites non trois fois de suite aux chips. À la quatrième, vous craquez. Résultat : le 10 janvier, vous rendez les armes, vaincue par une poignée de Chipster. En revanche, si vous choisissez un objectif, c’est-à-dire un but vers lequel tendre sans toutefois modifier entièrement le quotidien, vous maintiendrez le cap. Illustration : vous décidez de manger plus équilibré, mais hier soir à l’apéritif, les mini-pizzas vous ont fait de l’œil avec succès. Tant pis, vous vous rattraperez au repas suivant. L’objectif et l’honneur restent saufs.

Appréciez le chemin plutôt que le but

annee a moi

Si vous vous focalisez uniquement sur la réussite de votre objectif, vous manquez un point important : profiter de la vie au jour le jour. Exemple : votre but est d’obtenir une promotion cette année. Allez-vous pour autant mettre votre famille et vos amis de côté et renoncer à vos passions ? Si tel est le cas, vous allez mettre à mal votre équilibre ou ne pas atteindre votre objectif. En avançant pas à pas, vous profitez de chaque petite victoire, savourez chaque avancée et profitez du chemin, de votre famille, de vos amis, de vos passions, quitte à attendre quelques semaines de plus.

 

Changez d’échelle de mesure

Les bonnes résolutions sont binaires, soit vous les tenez, soit vous échouez. Sauf qu’il est bien réducteur de vivre une situation en «échec» ou «réussite». Peut-être n’êtes-vous pas arrivé au but, mais vous avez progressé. Votre objectif est donc plus proche qu’il ne l’était au départ.

Arrêtez de vous forcer

Plutôt que de vous dépasser en permanence, et si vous vous mettiez en position de réussite ? Rien de plus facile. Prenez deux minutes et dé-zoomez. Est-ce que votre rythme de vie vous permet vraiment de commencer la salsa, les claquettes et le stand up en même temps ? Ne serait-il pas plus raisonnable de vous fixer une activité d’une heure par semaine ? Les contraintes extérieures sont déjà bien assez rudes pour s’ajouter une pression supplémentaire.

Jetez votre calendrier

jarrete

Progresser dans une discipline, que ce soit en sport, en gestion debudget ou dans l’amélioration de ses relations demande du temps. Les étapes vers le succès sont nombreuses et imprévisibles. Parfois l’on stagne, parfois l’on avance à pas de géant. Concentrez-vous sur votre ressenti. Vous êtes fière d’avoir accompli des progrès ? C’est le moment de les noter et de faire le point

Dernier conseil pour bien commencer l’année 2020 : Soyez bienveillant avec vous-même.

Ce qui signifie reconnaître sincèrement qui l’on est, ne pas essayer d’être quelqu’un d’autre, savoir quelles sont nos forces et nos faiblesses et ne pas se juger pour cela. Plus on aura cette douceur envers nous-même, plus on acceptera ce qui nous arrive, les émotions ressenties. La bienveillance est la meilleure façon de se connaître.

Et maintenant, passez de bonnes fêtes et à l’année prochaine.